Exposition TRAIT D'UNION - Volet 2, Sixième séquence 0.02 > 26.03.2006 - Carton d'invitation

Trait d'union II - 6ème séquence

  • Exposition thématique

du 04/02/2006 au 26/03/2006

Commissariat : Noëlle Tissier

De la rencontre : François Martin et Jean-Luc Nancy

“On sait aussi qu’il y a chez plusieurs philosophes, un désir de poésie qui cherche d’autres pages que celles qui leur sont offertes. Encore ces philosophes doivent-ils s’autoriser pareille excentricité. Les innombrables dessins et aquarelles que François Martin crée inlassablement, au quotidien, offrent ces pages à Jean-Luc Nancy. Ils sont l’espace de “vérité verte” de Jean-Luc Nancy. De la “vérité verte” : l’expression est du philosophe, et c’est ainsi que j’appelle la tentation de poésie à laquelle il succombe. Il écrit dans Face au Pré, préface à ce numéro de la revue Fusées : “Entre des écrits, des dessins, des images et des pages blanches, il peut toujours surgir, sans souci de système, une “vérité verte”.(…) C’est la vérité herbeuse des signes et des signaux : nous avons un tel besoin de les fabriquer et de les brasser que nous aspirons sans cesse à les frotter les uns contre les autres - non pas comme des silex pour une étincelle, mais comme des luzernes, des chiendents et des trèfles pour une senteur froissée, humide et fugitive. Au lieu des sens, nous respirons cette senteur, et c’est alors qu’il se produit une exhalaison, une brume légère de vérité, une pluie fine de pollens capables de nous faire éternuer dans le vrai.
La première rencontre est initiée par François Martin qui contacte le philosophe après avoir produit une série de trois cent douze dessins en cinq jours, série qu’il qualifie ensuite d’un travail sur la fatigue, l’épuisement. Eprouvé par cet exercice, l’artiste connaît un certain désarroi, “Et là, il y a une espèce de blanc pour moi, c’est la première fois et c’est la seule fois où ça s’est passé, je ne voulais pas les livrer, non pas sans explication, mais sans texte. En fait je sais un peu pourquoi : parce que ces dessins m’échappaient dans le sens où je ne savais pas exactement ce que je faisais.”
François Martin est allé vers le philosophe, le sollicitant pour l’accompagner dans “les soubresauts et le chaos de sa pensée de lignes et de taches”.(…) Jean-Luc Nancy qui a répondu favorablement à cette invitation produit un texte et un titre, qui accompagnent cette série de dessins et font de Poncifs, leur première oeuvre commune. De cette rencontre naîtront d’autres collaborations, dont les séries NIUM (1992), Taureau Totem(2004) et Trop (2005) rassemblées à l’occasion de la sixième séquence du cycle Trait d’Union, présenté au Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon.
De cette rencontre, il y a plus de trente ans, naît un ensemble d’oeuvres communes, libres et sans hiérarchie. “Martin invente Nancy. Nancy invente Martin. Martin s’invente entre les lignes de Nancy qui s’invente dans les dessins de Martin. Ouvertures et regards singuliers, jeux, aires de repos et de liberté, peut-être, mais aussi une urgence, un besoin d’agir et de réagir en dehors des systèmes”.

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

Fermeture de fin d'année : Le Centre d'Art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018 - Le Centre d'Art fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures, les 24 et 31 décembre 2017.

 

NEWSLETTER N°30 NOVEMBRE 2017 : ICI

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie