• Accueil
Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=
chapo_deligny

À VENIR : Exposition "Fernand Deligny, légendes du radeau"

  • -

du 11/02/2023 au 29/05/2023

Conception de l’exposition : Sandra Alvarez de Toledo, Anaïs Masson et Martín Molina Gola avec l’aide de Gisèle Durand Ruiz et Jacques Lin.

Fernand Deligny est né en 1913 à Bergues, dans le Nord. Il est d’abord instituteur pour enfants inadaptés, en 1938 à Paris et Nogent-sur-Marne, puis éducateur à l’Institut médico-pédagogique de l’asile d’Armentières pendant la Deuxième Guerre mondiale.
En 1943, il fonde à Lille les premiers foyers de prévention de la délinquance puis prend la direction du Centre d’observation et de triage (C.O.T) de Lille, dont il fait un lieu ouvert, animé par des ouvriers et des résistants.
À Paris en 1947, il fonde avec des membres du parti communiste une association de prise en charge « en cure libre » d’adolescents délinquants et psychotiques, La Grande Cordée, qui dure une quinzaine d’années.
À partir de 1967 et de sa rencontre avec Janmari, un enfant de dix ans autiste, mutique, il met sur pied un réseau informel de prise en charge d’enfants autistes, à Monoblet dans les Cévennes. Le réseau dure jusque dans les années 1990. « Mon projet était d’écrire » dit Deligny : l’écriture fut pour lui une activité constante, existentielle, le laboratoire permanent de sa pratique d’éducateur. Entre les aphorismes de Graine de crapule, un virulent pamphlet contre les pratiques de rééducation, et L’Enfant de citadelle, autobiographie sans fin rédigée à la fin de sa vie, il a publié pas moins d’une vingtaine de livres. Il meurt en 1996 à Monoblet.

La vie et l’œuvre de Fernand Deligny sont indissociables de ses « tentatives »* de permettre aux enfants et adolescents qui lui furent confiés – délinquants, psychotiques, puis autistes – de vivre selon leurs « modes d’être », plutôt que selon les règles sociales de l’éducation. Ces expériences, il les mène d’abord à l’intérieur des institutions puis « dehors », là où il devient possible d’inventer en toute indépendance un milieu de vie spécifique et un territoire commun. La perspective de ce dehors est la première condition des tentatives de Deligny ; la seconde est l’expérimentation.
En 1967, accompagné de ceux qu’il appelle les « présences proches » (éducateurs non professionnels : Jacques Lin, Gisèle et Any Durand, Guy et Marie-Rose Aubert en premier lieu), il fonde dans les Cévennes un réseau informel de prise en charge d’enfants autistes. Pour désigner ce territoire éclaté, bricolé, précaire, il parle de « radeau ». Le radeau est défini par des lieux (les « aires de séjour »), une organisation, une langue, et des pratiques qu’on se gardera bien d’appeler artistiques, puisque l’art est resté pour Deligny un horizon.

Cette exposition est l’occasion de déployer à grande échelle la cartographie tracée dans le réseau : la transcription par les « présences proches », sur du papier et du calque, des « lignes d’erre » des enfants autistes, leurs détours, leurs gestes ; de rendre compte de l’usage permanent qui fut fait du cinéma et de la vidéo dans les aires de séjour. Elle permet aussi, pour la première fois, en mobilisant à la fois les textes de Deligny, les « objets-repères » et les images (photographie, cinéma, peinture) du réseau, de mettre en scène les légendes du radeau, et de les reconfigurer pour une projection possible de l’épopée des Cévennes.

Conception de l’exposition : Sandra Alvarez de Toledo, Anaïs Masson et Martín Molina Gola avec l’aide de Gisèle Durand Ruiz et Jacques Lin.

* Les mots entre guillemets sont ceux utilisés par Fernand Deligny. Ils font partie de la langue du réseau.

Partenariat :
L’exposition est réalisée en partenariat avec La Virreina Centre de la Imatge à Barcelone, où elle sera présentée du 3 novembre 2023 au 24 mars 2024.

Édition :
À l’occasion de l’exposition, l’ouvrage Cartes et lignes d’erre, paru à L’Arachnéen en 2013 et épuisé depuis 2021, sera réimprimé avec le soutien du Crac Occitanie.

Haut de page

CRAC

CRAC OCCITANIE
LE CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN
OCCITANIE / PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE

Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h
Le week-end : de 14h à 19h
Fermé le mardi
Open weekdays from 12.30 p.m. to 7 p.m., except on Tuesdays
and on the weekend from 2 p.m. to 7 p.m.

Fermetures annuelles :
1er mai, 25 décembre et 1er janvier.
Annual closures :
1st of May, 25th of December and 1st of January.

Entrée gratuite / Free entrance

L'accès au centre d'art est soumis aux mesures sanitaires en cours:
merci de respecter les gestes barrières, le port du masque est conseillé.

During your visit, social distancing rules and preventive measures must be respected,
mask wearing is recommended.

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France
crac@laregion.fr

Tel : +33 04 67 74 94 37

Inscription à la newsletter Pour vous inscrire
à la lettre d'information du Crac,
envoyez-nous un courriel !
To subscribe to the newsletter,
send us an e-mail!


Sur les réseaux sociaux :
Page Facebook du Crac Profil Instagram du Crac Profil Twitter du Crac

Le Crac Occitanie est membre de :

d.c.a. l'association française des centres d'artl'Association française de développement des centres d'art

Air de Paris le réseau art contemporain en Occitanie
le réseau art contemporain en Occitanie


>> Téléchargez le
guide Plein Sud 2022



le réseau arts visuels du Sud

LMAC Midi-Pyrénées, Laboratoire Médiations Art contemporain

Partenaires :
Toute La Culture. Olé, le magazine de l'actualité culturelle Aude - Hérault

RTS, la radio du sud