Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition collective La tempête Acte II @CRAC OCCITANIE à Sète - 24.03 > 21.05.2018 - Commissariat Hugues Reip

Zoe Leonard

Né(e) en 1961
à Liberty, Etat de New York, USA
Vit et travaille à New York, NY USA

Zoe Leonard, née en 1961, est une artiste américaine, principalement photographe et sculptrice. Son œuvre est largement exposée dans les grands musées du monde depuis les années 1980 et elle a été présentée dans des expositions collectives marquantes ces dernières décennies, parmi lesquelles la Documenta IX et la Documenta XII, ainsi que les Biennales du Whitney Museum de 1993, 1997 et 2014.

À 16 ans, elle arrête l'école et commence à pratiquer la photographie. Elle passe la majorité de sa vie d'adulte à New York, dont l'environnement urbain constitue une source d'inspiration centrale pour son travail (trottoirs, devantures de boutiques, immeubles d'habitation, graffiti, immeubles abandonnés)3. Elle accède à une reconnaissance internationale après la Documenta IX en 1992, où elle intervient dans l'accrochage de la Neue Galerie de Kassel. Elle y remplace certaines peintures classiques par des photographies petit format en noir et blanc représentant des sexes de femmes, qui côtoient ainsi des portraits classiques de femmes qu'elle a laissés.

De ses premières photographies aériennes à ses images de scénographie d'exposition en passant par ses modèles anatomiques et ses défilés de mode, l'essentiel de son travail traite du cadre, de la classification et de l'agencement du regard. Elle explique dans une de ses interviews : « Plutôt que n'importe quel sujet ou genre (paysage, portrait, nature morte, etc), j'étais et je suis toujours engagée dans une réflexion simultanée sur le sujet et son point d'observation, la relation entre le spectateur et le monde — en bref, la subjectivité et comment celle-ci influence notre expérience du monde. »4.

Zoe Leonard a également été une activiste queer et engagée dans la lutte contre le SIDA à New York dans les années 1980 et 1990, en tant que membre active d'Act Up New York en 1987, et co-fondatrice des collectifs féministes Fierce Pussy (en) (anglais) et GANG. En 1995, elle installe une exposition dans son atelier du Lower East Side où elle présente notamment l’œuvre Strange Fruit : la disposition de plusieurs peaux et écorces de fruits (oranges, bananes, raisins, citrons) que l'artiste a conservées et cousues manuellement avec un fil et une aiguille. Cette œuvre constitue une réaction très personnelle de Zoe Leonard aux pertes qu'elle a éprouvées à cause de l'épidémie du SIDA (parmi lesquelles son ami proche David Wojnarowicz). Cette exploration intime de la méditation et du deuil devient une œuvre phare des années 1990. Strange Fruit a été exposée en 1998 au Philadelphia Museum of Art, où elle est désormais conservée5.

Au milieu des années 1990, Zoe Leonard passe deux années dans une zone reculée de l'Alaska, expérience qui influencera grandement ses travaux suivants où elle explore les relations entre l'homme et la nature6. L'arbre devient un des motifs principaux de son travail, notamment avec les arbres reconstruits qu'elle installe à la Sécession Viennoise en 1997, ou avec de nombreuses photos d'arbres en milieu urbain emprisonnés dans des grillages métalliques

Exposition collective : La Tempête -Acte II - Zoe LEONARD - 24.03 > 21.05.2018

Zoe LEONARD - La tempête II @CRAC OCCITANIE à Sète
Exposition collective La tempête II @CRAC OCCITANIE à Sète - Zoe Leonard, Dynamite, 2002 Gelatin silver print, 30 x 25 cm, (Edition Texte Zur Kunst)


Expositions

Haut de page