Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Jean-Jacques GRANVILLE - Portrait par Émile Lassalle, 1840

Jean-Jacques Grandville

Né(e) en 13 septembre 1803
à Nancy
Décédé le 17 mars 1847 à Vanves

 

 

 

 

Grandville, ou Jean-Jacques Grandville, pseudonyme de Jean Ignace Isidore Gérard, né le 13 septembre 1803 à Nancy et mort le 17 mars 1847 à Vanves, est un caricaturiste, illustrateur et lithographe français.

Jean Ignace Isidore Gérard est né à Nancy, dans l’est de la France, dans une famille d’artistes et de comédiens. Homme aux identités multiples, il sera toujours appelé Adolphe par les siens, du prénom d'un jeune frère mort deux mois avant sa naissance : « C’est ainsi qu’il entonne ce long duo avec la mort qui naît d’un baptême endeuillé, modulé tout au long de sa vie dans les registres divers des œuvres qu’il crée et des sorts qu’il subit. »

C’est à Nancy qu’il grandit et reçoit ses premières leçons de dessin de son père, musicien amateur mais surtout peintre miniaturiste « pour la tête, la fleur ou le paysage ». La misère règne alors à Nancy et la vie du foyer des Gérard n’y est pas facile : outre le couple et ses quatre enfants, il y vit une aïeule, Marie-Anne, ancienne « comédienne du Roi » dont les récits nostalgiques relatifs aux fastes de la cour de Stanislas fascinent. Le théâtre ne suffisait pas à la subsistance des époux Gérard - les grands-parents paternels de Grandville - qui s’installent Place Royale et exploitent l’un des premiers cafés de Nancy, le café de la Comédie. Hippolyte, le frère d’Adolphe, verse dans la littérature et adopte de pseudonyme de « Gérard Grandville ».

En tant qu'artiste, Adolphe adopte Jean-Jacques comme prénom et reprend également de ses grands-parents le nom de « Grandville ». Il signe donc J.J. Grandville1. Il semble suivre les traces de son père et s’attache à dessiner les membres de sa famille, le spectacle de la rue et, progressivement, s’émancipant des principes inculqués, se fait une spécialité de « défigurer avec malice ces physionomies que l’adulte met tout son art à figurer ». Son talent de caricaturiste s’affiche précocement. L’opposition au père entre pour quelque chose dans cette velléité de transgression, mais on peut y voir également le dépassement du simple apprentissage. L’influence de l’art du théâtre y entre certainement pour autre chose, mais il faut évoquer l’histoire de l’art, fortement empreinte à Nancy de l’art de Callot qui fit connaître les Arlequin, les Pantalon et les Polichinelle. Enfin, la mode et l’influence de la caricature, très populaire en Angleterre, jouent pour partie.

Grandville s’initie en recopiant les modèles de caricatures qu’il trouve dans la nouvelle presse satirique comme Le Nain jaune. Il se forge une opinion libérale, anticléricale. Dès 1820, il conçoit des créatures hybrides, mi-hommes mi-animaux, qui deviendront rapidement la marque de son talent. Au dessin, il associe volontiers les jeux de mots teintés d’ironie : Le Canard, dessin illustrant les « canards » de la clarinette ; Le quintette à vent évoquant l’expression « souffler comme un bœuf », etc. Le courant romantique commence à s'imposer en France à cette époque et ne manque pas d’influencer l'artiste. La lithographie, nouvelle technique d’impression et de représentation, connait du succès et contribuera singulièrement à la gloire de Grandville. L’appel de la capitale se fait sentir : le départ sera soutenu par le peintre miniaturiste Léon Larue (1785-1834), connu sous le nom de Mansion, qui détecte le talent de Grandville et le fait venir dans son atelier parisien.

 

Exposition collective : La Tempête -Acte II - Jean-Jacques GRANDVILLE24.03  > 21.05.2018

Jean-Jacques GRANDVILLE La tempête II @CRAC OCCITANIE à Sète
Exposition collective La tempête II @ CRAC OCCITANIE à Sète - Jean-Jacques Grandville, La Cigüe, 1847 Gravure sur métal, impression n et b réhaussée d’aquarelle couleur sur papier, 33,5 x 24,5 cm (page tirée du recueil “Les Fleurs Animées)


Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 15 h à 20 h.

 

 

 

LE CENTRE D'ART EST ACTUELLEMENT FERMÉ, durant l'accrochage de la prochaine exposition "Mademoiselle" - Nous vous donnons rendez-vous le vendredi 20 juillet 2018 à 18h30 pour le vernissage de l'exposition, qui se déroulera du 21 juillet 2018 au 6 janvier 2019

 

 

 

Marie COZETTE prendra en août 2018, la direction du Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à Sète

Mme Marie COZETTE

Communiqué de Presse en pdf

 

 

Lettre d'information N°34 - juillet / août 2018

 


Carole DELGA souhaite favoriser l'accès à une offre artistique variée 
... la presse en parle

 


NOUVELLE LETTRE D'INFORMATION :

Pour s'incrire ou se ré-inscrire : cliquez ICI

 

 

Invitation vernissage Mademoiselle
INVITATION Exposition collective Mademoiselle @ CRAC OCCITANIE à Sète

 

 

 

 

Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie