Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition thématique - Le capital 14-07 au 10-10-1999

Xavier Four

 

 

Léonore BONACCINI - Andréas FOHR - Xavier FOUR  -  objets achetés - objets volés - objets donnés - objets trouvés - objets empruntés

La zone de gratuité Free Land met à disposition des biens abandonnés par des personnes physiques ou morales. La gratuité de ces biens peut concerner à la fois leur distribution, leur usage et leur style, des rapports entre des personnes sous la modalité d' "unmotivated bebavior". La gratuité de ces rapports se manifeste par leur caractère désintéressé, leur fortuité, leur frivolité, leur caractère accidentel ou leur inachèvement.- des productions effectuées par des personnes physiques ou morales, et notamment par des artistes.- des idées et des données sur les expériences passées et présentes de mise à disposition gratuite ou réciprocitaire ( don / contre-don ) de biens, de services, d'actions ou de moyens de production.

Benevéniste Don et échange dans Ie vocabulaire indo-européen, in Problème de linguistiques générales, Paris, Gallimard, Tome 1,1966, p.315-326.Wilfried R. Bion, Entretiens psychanalytiques, Gallimard (1974), 1980  -  Luc Boltansky, La justice et la miséricorde, comme compétences,Trois essais de sociologie de l'action, Paris, Minuit, 1969.  -  Claude Bruaire, L'être et l'esprit, coll "Epiméthée", Paris, PUF 1983Alain Caillé, Critique de la raison utilitaire, Paris, La Découverte, 1989  -  COLLECTIF, L'Éthique du don.Jacques Derrida et la pensée du don, Colloque de Royaumont décembre 1990, Essais réunis par Jean-Michel Rabaté et Michaël Wetzel, Paris, Métailié-Transition, 1992  -  Jacques Dewitte, La donation première de l'apparence, de l'anti-utilitarisme dans le monde monde animal selon A. Portmann, revue du M.A.U.S.S., La découverte, 1993  -  Free SoftwareFoundation, 59 Temple Place 330, Boston, MA 02111, US  -  Jacques T Godbout, L'esprit du don, en collaboration avec Alain Caillé, Ed La Découverte, 1992  -  Cyrille Harpet, Du déchet : philosophie des immondices, corps, ville industrie, L'harmattan,1998  -  Anne Gotman, Dilapidation et prodigalité, Nathan, 1995Kant "Qu'est-ce qu'un livre?" PUF, 1995 p.47  -   Dominique Méda, Le travail, une valeur en voie de disparition, Aubier, Paris,1991  -  René Péllerin, L'acte gratuit dans l'expérience morale, contribution à une étude rationnellede la relation humaine, thèse de lettres de Strasbourg, Juin 1973.  -  E. Rigal, Y-a-t'il une phénoménologie wittgensteinienne , in La phénoménologie aux confins, TER 1992  -  Jean-Claude Sagne, La loi du don, Lyon Presses Universitaires de Lyon , 1998  -  Nancy Scheper-Hugues, Mourir en silence, Actes de la recherche en sciences sociales Sept. 1994  -  Max Weber, Économie et société, t.1,PlonWittgenstein, Cours de Cambridge 1932-1935, T.E.R  -  Wittgenstein, Remarques philosophiques, TEL, Paris  -  Wittgenstein, Fiches, Gallimard, Paris  -  Wittgenstein, Remarque sur les fondements des mathématiques, Gallimard, 1983.

La gratuité se manifeste dans ces déplacements par Iesquels, anonymement, ça transite sans s'échanger, cela passe sans être partagé. Par le partage, l'échange, les différentes modalités des transactions instituent a la fois Ie lien social, la valeur, la mesure grâcieuse ou comptable et la commensurabilité des phénomènes : or, rien de ce qui est gratuit ne peut être comparé, se répéter, être mis en série ; rien non plus qui puisse s'inscrire dans le système de coordonnées anthropologiques instituant des différences de valeurs significatives dans l'espace environnant ( gauche / droite, haut / bas, etc.)  la gratuité est une étoffe neutre... La gratuité n'a pas de sens. Elle est fondement non fondé, c'est-à-dire aussi qu'elle caractérise ce qui est sans ancêtre, sans filiation, sans précédent, sans inscription, sans mémoire.
Elle détermine donc un lieu paradoxal, ni identitaire, ni relationnel, ni historique. À la toute-puissance de l'échangeabilité et de l'équivalence générale des êtres, des signes et des choses, la gratuité répond par le non-sens, l'inutilité elle dilapide le concept de propriété et d'identité c'est-à-dire aussi, de l'auteur, de la limite. Elle est le fait d'agrégats anonymes et sans territoires, sans comptes et sans bilans. Et, de cette façon, elle tient du bruit ( plutôt que du discours ), de l'informe ( plutôt que du figurable ), du flou ( plutôt que de la classe et du classement ), de l'absence de motif  et de cause  n'est-ce pas là, ce qui caractérise la part des sans-parts ?
Gratuit est en ce sens, ce qui à la fois porte à son comble la déchéance par laquelle un être ( ou une chose ) est sans statut, exploité ( travaille, par exemple, sans être payé ), n'est plus même propriétaire de lui-même  - "c'est le sort des pauvres. Ils ne sont pas propriétaires de leur propre corps". Mais, gratuit est aussi ce qui hypostasie le potentiel et le virtuel, le "dehors", l'inattendu. La gratuité n'est donc pas seulement un état ( être sans valeur, sans fonction, ne plus devenir...), mais également, un processus - mouvement de perte de valeur par lequel un bien ou une relation entre progressivement dans l'utopie des déchets et de la déchéance ( ce que personne ne veut être, ou avoir ; être de ceux qui ne valent rien ), dans les limbes de ce qui n'est pas ( du non perçu ) et dans l'utopie de l'inconditionnel universel ( ce que tout le monde peut prendre, ce que tout le monde peut être et peut devenlr ).
En ce sens, la gratuité réslste a la rationalisation administrative et marchande des conditions de vie.

 

Léonore BONACCINI / Andréas FOHR / Xavier FOUR
Sur cimaise : Léonore BONACCINI/Andréas FOHR/Xavier FOUR, « Parlement », 1999

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie