Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition (légende) - 26/10/1997 au 31/12/1997

Marc Le Bris - Boislabeil

Né(e) en 1964
Vit et travaille à Nîmes

L'etymologie du mot anatomie évoque la représentation du corps découpé en morceaux pour en appréhender les différences, pour classifier, ranger selon divers principes forcément spécieux. Marc Boislabeil Le Bris a collectionné diverses parties du corps prélevés dans les mangas japonais (comics en US. bédé en Belge), totalement exempts de narration. Après avoir passé près d'un an au pays du soleil levant, l'artiste s'est laissé séduire par les plus belles traditions nippones et élabore un travail d'une grande précision -presque précieux - qu'il soit en céramique, au dessin au bleu sur washi, ou par les ligatures gracieuses du bondage, etc... L'intimité envahit le dessin de Marc Le Bris, jusqu'à l'impudeur. Il recense véritablement les parties les plus érotiques, les plus douces, tel un naturaliste du dixneuvième qui saurait voir - malgré lui - les gourmandises anatomiques imberbes que recèle les mangas. Yeux, nez, sexes, bouches... Les planches de dessins au crayon bleu sur ce papier translucide qui sert aux fenêtres d'intérieur (washi), jouent de leur transparence : nous ne voyons ce qui est montré au dehors que de l'intérieur.

Ainsi, l'observateur patient et attentif est piégé dans le dessein de l'artiste, sans qu'il en prenne vraiment conscience.Il voit par transparence les sensuelles collections d'anatomie de Marc Le Bris, exposées elles. à un dehors potentiel ou conceptuel. Sur ce même papier, d'autres dessins de ligatures érotiques viennent aussi - comme une planche de noeuds marins - nous décrire les différentes étapes du bondage que Marc Le Bris entreprend sur une sardine en réclame sérigraphiée sur des étiquettes de boîtes de conserve. Les poissons - mais la nourriture en général - sont savament charnels au Japon. La tentative de dessin lorsqu'il est au plus près du corps peut induire une expérience érotique qui catalyse l'outrance de la chair par l'évidence de l'accessoire. Les chemins érogènes des ligatures dessinent un corps absent, disparu. abandonné au plaisir. Ici, la propension à privilégier le point de vue de Courbet pour un bondage de L'origine du monde est, somme toute, nécessaire. Le corps y est, mais transgressé il se livre aux rites secrets, aux accessoires magiques.

Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie