Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Pascal Broccolichi

Pascal Broccolichi

Né(e) en 1967
à à Antibes
Vit et travaille à Nice

 

 

 

Les divers fragments sont séduisants et une histoire rapide à trouver : une attaque armée, la douceur du chez-soi, incarnée par la meule et la sagesse populaire selon laquelle celui qui creuse la tombe d'un autre y tombera lui-même. Un impérieux besoin de reconstruction et de totalité habite chacun de nous. Chaque mot est porteur d'une qualité toute particulière car son apparition isolée renforce l'énergie de son aura et lui confère une signification accrue. Souvent, les oeuvres complètes et closes au premier abord ne possèdent pas cette énergie et l'on constate qu'il manque quelque chose â telle ou telle œuvre. La déficience physique du fragment va donc à l'encontre de son interprétation psychique. Forme abrégée du tout, de l'achevé, le fragment se présente seul et stimule l'imagination du destinataire. Lart fait volontiers appel à l'implication du spectateur et chaque œuvre tente d'y parvenir même la plus achevée. Le fragment est la forme artistique qui porte en elle cette invite.

Sabine Schaschl

"Raccorama" la pièce sonore de Pascal Broccolichi organise la destruction de la narration, ou plutôt son obsolesence, elle en déclare l'absence de pertinence, et cela non pas parce qu'elle serait une création “abstraite” (comme toutes les binartés figées, le couple abstraction / figuration est généralement d'une indigence théorique et plastique exemplaire), mais parce qu'elle réintroduit dans son ordre des fragments narratifs qui épuisent la possibilité, ou la nécessité de la narration comme telle, qui l'exténuent Ces fragments prélevés dans l'univers de la sonorisation la plus banale et la plus répandue, la plus universelle, ces jingles qui décorent d'habitude ce qu'une attention flottante nous laisse percevoir sans y prêter l'oreille, ces sons présents pour ne pas se laisser remarquer sont autant de petites histoires ou de ritournelles qui reproduisent, sans trop faire de bruts, un ordre sans surprise, une combinaison attendue. Lorsqu'ils sont agencés à d'autres sons ou bruts qui les éloignent de leurs conditions d'existence les plus convenues, lorsqu'ils perdent le cadre de leur efficacité quotidienne pour agir dans d'autres territoires que ceux de leur destin prévu, ils deviennent des points de marquage de l'espace sonore. Ils acquièrent de ce fait une efficacité transfigurée qui intègre cette narration marquée à un mouvement, à un processus de production.

Thierry Davila

(*) Alcman, I Frammenti, cité par Georges Steiner dans Fragment und Totalität, Ed. L. Dällenbach und C. L Hart Nibbrig, p. 26.


Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie