Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Ewan Gibbs

Né(e) en 1973
Vit et travaille près de Londres

Lieux privilégiés d'une société concentrée sur l'économie et la consommation des loisirs, les hôtels restent synonymes de voyage, parfois même de vacances et de rêve. Ce sont, de manière générale, des lieux singulièrement privés d'identité, à l'aménagement standardisé et aseptisé, aux couleurs fades ou inexistantes. Pourtant, ces lieux de passage excitent tout particulièrement notre imagination car ils sont puissamment entourés du mystère des vies et des événements qu'ils ont accueillis et gardent secrets.

Ewan Gibbs collecte et sélectionne patiemment des photographies de chambres d'hôtels qu'il trouve dans des brochures touristiques d'agences de voyage. Ces images sont ensuite élargies et traduites en d'obsessionnels dessins à l'encre noire sur papier graphique. Ayant formé son propre vocabulaire de formes, il traduit les couleurs originales par des séries de signes et symboles (x, /, etc), produisant ainsi un dessin qui peut à la fois évoquer les recherches géométriques de Sol Lewitt et les images informatiques ou digitales. Du fait de l'utilisation de ce qui peut être appelée une encyclopédie de formes, et leur répétition, les dessins de Ewan Gibbs rappellent les tâches mécanisées du travail de bureau.

L'extrême banalité du sujet contraste avec l'attention méticuleuse avec laquelle l'artiste réalise ses dessins. Le spectateur se trouve pris dans un réseau de détails et oscille entre la lecture de ce qui est représenté et celle du procédé de production. Si l'accent est porté sur la simplicité du lieu représenté, la technique employée a pour effet de rendre la lecture de l'oeuvre difficile. Le spectateur doit tout d'abord traduire cet espace distordu avant que le dessin ne puisse être activer. Ceci a lieu lorsque l'idée de leur occupation physique potentielle et des événements présupposés qu'elle implique apparaît dans l'esprit du spectateur.

Toutes les conditions sont réunies pour l'amener à imaginer une histoire se rattachant à ce lieu particulier. La chambre représentée ressemble à une scène de théâtre ouverte à toutes les possibilités. Elle apparaît coupée de tout contexte sans qu'aucune indication d'heure, de date ou encore de nom de lieu ne soit donnée. Située dans un endroit inconnu, cette chambre semble presque flotter dans l'espace et le temps. Elle peut réellement exister ou a pu exister, mais il se peut aussi qu'elle soit en devenir, qu'elle ait encore à exister. Il se peut également que ce lieu ne soit qu'imaginaire. La chambre d'hôtel conserve son mystère, flottant dans un espace situé entre réalité et fiction.

Florence Derieux.


Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

Fermeture de fin d'année : Le Centre d'Art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018 - Le Centre d'Art fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures, les 24 et 31 décembre 2017.

 

NEWSLETTER N°30 NOVEMBRE 2017 : ICI

 

VERNISSAGE CE SOIR 18H30

 

Philippe PERRIN Nunchaku, 2014 @CRAC OCCITANIE Sète




Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie