Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Martin Boyce

Martin Boyce

Né(e) en 1970
Vit et travaille à Londres, UK

 

 

 

La relation entre le design et la vie quotidienne et la signification culturelle du design dans la société contemporaine sont des thèmes centraux dans l'oeuvre de Martin Boyce. Celui-ci récupère et s'approprie des formes esthétiques issues des décades passées qu'il redéploie pour les besoins de la génération actuelle, concentrant le plus souvent son intérêt sur les années 50 et les désirs propres à cette période. L'artiste enquête sur ce qu'il advient aux formes, signes et symboles lorsqu'ils sont pris de leur contexte original, transplantés d'une période dans le temps à une autre. Il se penche simultanément sur leur capacité à rappeler leur significations premières et leur incapacité à désormais les communiquer avec force.

Martin Boyce expose nos désillusions face aux espoirs utopiques et à l'idéalisme du passé récent aujourd'hui contrastés par la connaissance des risques engendrés par notre société.
Observant de quelle manière notre obsession pour le design nous sert à nous protéger de la réalité brute de la vie quotidienne, Martin Boyce traduit et fait apparaître nos angoisses et la paranoïa qui hante la société contemporaine.

Le dessin mural Disappear Here ( Disparaître Ici ) fait référence au roman de l'écrivain américain Bret Easton Ellis : Moins Que Zéro décrivant la vie de riches adolescents californiens dans les années 80, période d'apogée du matérialisme et de l'individualisme, dominée par la publicité. « Je mets la radio à fond. Les rues sont complètement vides, je conduis vite. Quand j'arrive à un feu rouge, j'ai bien envie de le griller, mais je m'arrête dès que j'aperçois un panneau publicitaire que je ne me rappelle pas avoir vu. Il dit seulement « Disparaître Ici » et bien que ce soit probablement une pub pour une station balnéaire quelconque, ça me flanque la trouille, j'enfonce la pédale de l'accélérateur et la voiture bondit en avant. Je mets mes lunettes noires quoiqu'il fasse encore nuit, je regarde sans arrêt dans le rétroviseur, car j'ai l'étrange impression qu'on me suit ».
Le motif de la grille se reconnaît comme l'image de la métropole moderne comme pouvaient l'imaginer un Saul Bass concevant le graphisme du générique de La mort aux trousses d' Alfred Hitchcock : belle, immense et lumineuse, emplie de toutes les possibilités et tournée vers un futur radieux. Pourtant, ces lignes rigides, au lieu d'évoquer les buildings du dessin de Saul Bass ou la géométrie des plans d'urbanisme, font ici apparaître la ville sous la forme d'un grillage s'étendant à l'infini. Ce quadrillage ne représente plus qu'un paysage urbain sombre, oppressant, à la fois défensif et agressif. L'image d'un passé moderne, et l'espoir d'un monde meilleur qu'il révèle, contraste avec une vision de la métropole où les crimes et les accidents forment notre quotidien. L'artiste nous place entre un « Passé Idéal » et un futur menaçant, notre présent. Ce texte évoque une fin possible de l'histoire, que nous nous appliquons habituellement à réfuter, mais qui redémarrerait ailleurs et en d'autres temps. En déplaçant le texte « Disparaître Ici » de son contexte - une publicité située dans une rue de Los Angeles dans les années 80 - Martin Boyce crée une temporalité à expérimenter de façon permanente : cela pourrait se passer n'importe où, ou nulle part, au-delà de ce temps et de cet espace. Nous subissons une délocalisation qui nous amène au seuil d'un lieu et d'un moment particuliers

Florence Derieux.

Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie