Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

jill Baroff

Jill Baroff

Né(e) en 1954
à New Jersey, USA
Vit et travaille à New-York, USA

 

 

 

Le désir de purifier, de répandre un geste, une idée ou une expression dans leur forme la plus concrète, est une des intentions qui se cache derrière le travail récent de Jill Baroff. Il y a seulement quelques années en arrière, Baroff montrait des peintures abstraites qui, effectivement, synthétisaient une gestuelle restreinte et une affinité toute aussi avisée avec une référence biomorphe. Les surfaces complexes de ses peintures, renferment d'innombrables micro-issues soumises à un changement paisible et permanent. Ces peintures concentrées sont dotées d'une force s'opposant à leur système apparent et, sur certains points néanmoins, leurs nuances ont commencé à paraître imprévisibles; bien que cela soit une longue et pénible méditation, Baroff radicalise les possibilités ouvertes à son art, à tel point qu'elles pourraient se passer de tout usage associé au terme "peinture". Le but n'était pas d'atteindre la pureté d'un médium spécifique, mais de réaliser une activité essentielle, significative, située à l'exacte intersection de la peinture, du dessin, de la sculpture et même de l'architecture.

.../...L'objectif, notoirement représenté par la tradition Western, adhère au modèle ou à la métaphore de la fenêtre. Même si celle qui, bien à l'extérieur de la perspective propre au système Albertian, géométrique et classique, tend à être située différemment selon la hauteur des yeux d'un éventuel spectateur, elle vise à offrir une vue "cadrée" . Les travaux de Jill Baroff, d'un format rectangulaire, et camouflés dans l'harmonie géométrique et conventionnelle de l'architecture, suggèrent plus aisément des portes ou des encadrements de portes, que des fenêtres. Car ces derniers rencontrent plus souvent le sol qu'ils ne sont. entourés de murs, sur quatre côtés, comme le sont généralement les fenêtres. Ces travaux sont une revendication du corps, ils nous invitent à les pénétrer et non pas seulement à les regarder (1).
Comme résultat à ces manipulations, assez subtiles pour constituer un véritable geste artistique, l'élément graphique du travail de Baroff remplit largement les fonctions d'une composition matièriste. Bien que Jill Baroff emploie un vocabulaire formel de la plus grande abstraction dans son travail bi-dimensionnel, son approche sculpturale pour organiser ses matériaux, suggère la direction qu'à pu prendre l'installation de son dernier travail qui inclut des incisions sur les murs des espaces d'exposition. .../... Baroff joue à nouveau avec les caractéristiques du papier cristal qui a une texture à la fois délicate et rigide.
Les rides et les plis perceptibles dans ce travail, suggèrent que le fond du dessin puisse également être vu comme une silhouette en relief (2).

(1) - Barry Schwabsky, extrait de : "The Narrow Way"
(2) - Extrait de :"Drawing is another kind et language", N-Y, 1997


Expositions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie