Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition thématique : … confiture demain et confiture hier. mais jamais confiture aujourd'hui … 03.05.2002 > 26.06.2002

Matthieu Laurette

Né(e) en 1970
à Villeneuve St-Georges (France)
Vit et travaille à Paris

 

 

Ayant fait de nombreuses apparitions télévisuelles dans les journaux et magazines depuis 1991, Matthieu Laurette est un artiste qui utilise les diverses stratégies de marketing (publicité, télévision, site internet) afin d'assurer la diffusion de sa production d'une manière pour le moins singulière.
Matthieu Laurette est un artiste de supermarché, il peut être considéré comme l'apôtre du produit satisfait ou remboursé, et fait rentrer le petit commerce dans le marché de l'art. Il organise ainsi des dîners remboursés, des visites guidées dans des supermarchés, monte des showrooms où tout doit disparaître. 
Par ce processus de remboursement des produits de consommation courante, Matthieu Laurette crée un système d'économie parasitaire qui court-circuite le rapport à la monnaie. 
Plus qu'une question sur la vente de produit ou sur le marché de l'art, c'est l'intention de l'artiste qui prévaut. C'est par l'abscence substantielle du produit que Matthieu Laurette conçoit ce dernier comme résultat final.  (N. Bourriaud, in Le Capital, CRAC, Sète, 1999)

 

Oeuvre exposée : Association pour la préfiguration de la LAURETTE BANK UNLIMITED, 1999-2000, Galerie Jousse Entreprise, Paris.


Matthieu Laurette met à la vente des actions au prix de 10 francs l'une. Le montant produit par ces ventes constitue le capital de sa propre banque. Chaque copropriétaire potentiel devient alors actionnaire de la Laurette Bank Unlimited.

Matthieu Laurette, par cette oeuvre, s'apparente alors, au commerçant et l'opération artistique s'effectue dans la marge qui la sépare de la valeur d'usage. L'art bascule du côté du commerce, du côté de la négociation avec le regardeur, du contrat visuel.

 

 

 

Exposition : … confiture demain et confiture hier. mais jamais confiture aujourd'hui … 03.05.2002 > 26.06.2002

 

Les apparitions, 1993-1995, 12' , PAL, son, couleur - Collection Centre Georges Pompidou, Paris (France)

 

Bandeau - M Laurette - Les apparitions 1993-1995

 

Trois candidats descendent un escalier en direction d' Evelyne Leclerc, présentatrice de l'émission Tournez Manège…

Evelyne Leclerc : Qu'est-ce que vous aimeriez faire plus tard ?
Matthieu Laurette : Artiste.
Evelyne Leclerc : Oui, mais heu ! Peinture, sculpture ?
Matthieu Laurette : Heu !.. Multimédia.
Evelyne Leclerc : Multimédia, belle réponse.


Sur TF1 en 1993, Matthieu Laurette déclare son intention de devenir artiste. Cette émission s'avère emblématique d'une visibilité propre à la télévision : le passage de corps dans un flux ininterrompu. Les candidats sont soumis à la sélection et puis, tournez manèges ! disparaissent impitoyablement. Matthieu Laurette programme et récupère ces images, les arrache au flux, les monte et les rediffuse. L'émission, loin de l'enterrer, devient une naissance artistique. A l'amont de ce passage, l'artiste invita par télécopie et courrier, pour un vernissage virtuel, deux cents personnes à l'observer. Matthieu Laurette utilise la télédiffusion comme un espace-temps d'exposition. 

Français si vous parliez, avril 1993, France 3 ; Frou-Frou (interdit aux hommes), février 1994, France 2 ; Vincent à l'heure, décembre 1994, France 3, autant de plateaux télévisés qui donnent droit à des plans, à des travellings sur un public-décor, fait de corps solidaires où nulle individualité ne se détache. Matthieu Laurette l'anonyme passe à l'intérieur de ces magazines hertziens et, passant, repassant, perd de son anonymat. Sa silhouette devient signifiante, une mise en vue du déjà vu. Il récupère son image en collant ces apparitions fugaces, il s'approprie des décors et des mouvements visuels préexistants, sortes de "ready-made préparés" - si on tient compte de la stratégie de l'artiste à choisir sa place dans le public. Le montage transforme les apparitions en présences et couronne l'anonyme d'une aura de vedette : la vidéo prend des allures de best-of . 

Tournez Manège… [suite] : 
Fabienne Egal : Et vous, Matthieu, vous seriez ?
Matthieu Laurette : Je sais pas, Andy Warhol peut-être
Fabienne Egal : Andy Warhol

Les Apparitions de Matthieu Laurette sont multiples, de l'annonce dans un quotidien aux entretiens dans la presse, des plateaux de télévision aux publics de ceux-ci, en passant par l'annonce télé. Trois fois par jour pendant une semaine, décembre 1994 sur MCM, Rapido annonces :
"Bonjour, je m'appelle Matthieu, je suis artiste, et je vous propose de vous nourrir gratuitement. Comment ? En achetant des produits portant sur les offres de votre premier achat satisfait ou remboursé. Si vous voulez en savoir plus, venez avec moi faire une visite guidée dans un supermarché. Appelez-moi vite, merci." 

Matthieu Laurette en passe de devenir un sujet d'actualité, voire de société. Ces apparitions multiples sur des supports populaires lui valent d'être davantage diffusé, rétroaction propre au monde médiatique, et danger d'une répétition sous la forme d'un carcan, germe de rivalité entre le logos et le logo. Les médias font de lui un symbole de la société en crise, une ouverture vers une économie différente.



Je passe à la télé (1996) :

La présentatrice : Pour faire des économies, y a plus d'une idée dans la tête de Matthieu… Matthieu Laurette !
[Matthieu Laurette entre en poussant un caddy rempli]
Le présentateur : Vous êtes sculpteur, vous ?
Matthieu Laurette : Heu ! Oui, non, je suis artiste… c'est de l'art contemporain… une extension de la sculpture… c'est pas de la peinture…
Le présentateur : C'est pas de la peinture.
La présentatrice : Comme ce n'est pas évident de vivre de ça, vous voulez nous apprendre comment faire nos courses.
Matthieu Laurette : Voilà, exactement. A tout le monde…
Le présentateur : Ah ! C'est une leçon "Comment faire ses courses...".
Matthieu Laurette : "Comment faire ses courses pour manger gratuitement".


Matthieu Laurette explique sa stratégie, avec clarté, conseils pratiques sur les offres promotionnelles, les repérages et les remboursements, il a cinq minutes maximum pour convaincre un auditoire sans que celui-ci ne tombe au-dessous des 50 % d'indifférents. Matthieu Laurette ne met pas en avant son statut d'artiste, il expliquera que, chaque fois qu'il parlait d'art, son audimat baissait. L'artiste s'adapte à la forme, au modèle TV, pour accéder au dispositif nécessaire à sa création. Son mode de consommation prend le chemin d'une économie parallèle, l'artiste le diffuse et exploite les images qu'il a suscitées. Devant la prolifération multiple de notre société, la récupération de son iconographie peut aussi prétendre d'un geste économique. L'économie comme philosophie du monde occidental, J'y crois, j'y crois pas (1996) 

Le présentateur : Ce type est absolument remarquable, ce Matthieu Laurette qui est là, qui est parisien, artiste contemporain, ça fait trois ans qu'il mange à l'oeil, qu'il se lave gratis et qui s'habille gratos, vraiment prodigieux, et dans la légalité la plus totale. 

Dominique Garrigues

Editions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie