Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Négociations : Gülsun Karamustafa - Objects of désire, 2000, réactualisation de l'installation, 1998/2000

Gülsun Karamustafa

Né(e) en 1946
à Ankara (Turquie)
Vit à Istanbul (Turquie)

Très attachée aux préoccupations de son pays, Gülsün Karamustafa s'intéresse aux conditions de vie difficiles dans les communautés turques, depuis la crise des pays de l'Est. "L'oeuvre de G. Karamustafa est orientée vers une réflexion sur les notions de territoire, de frontière, de déplacement. Elle place son travail au croisement des préoccupations politiques, religieuses, économiques et culturelles, qui traduisent son humanisme et sa générosité. Ses oeuvres évoquent les différents modes de migrations, les conditions de vie des habitants d'Istanbul, des marchands dans les bazars et parlent plus particulièrement des femmes ".(in Trans-actions ou les nouveaux commerces de l'art, mai 2000, Rennes)

Objects of desire, 2000, Réactualisation de l'installation, 1998/2000

Tous les objets sont en vente.Une vidéo du souk d'Istanbul accompagne également l'installation. Objects of desire est une allégorie de la condition des femmes qui proposent leurs services pour 100 dollars. Le processus de l'oeuvre est le suivant : l'artiste achète pour 100 dollars d'objets sur un marché d'Istanbul qu'elle transporte dans une valise et achemine sur le lieu d'exposition. L'ensemble des objets achetés représente la valeur d'une nuit passée avec une prostituée d'Istanbul. Les objets sont posés sur une table et peuvent être acquis au prix d'achat par les visiteurs. Après chaque vente, une photographie polaroïd est accrochée au mur pour laisser la trace de la transaction. L'oeuvre se transforme en un archivage méthodique, témoin d'une activité révolue, qui laisse place à un sentiment de vide. 
Actuellement en Turquie, les hommes quittent leur travail d'ouvrier pour monter leur propre affaire et profiter au mieux du commerce illégal. Les femmes forment alors une nouvelle main d'oeuvre et sont confrontées à des conditions de travail difficiles.
Ainsi Gülsün Karamustafa expérimente, parallèlement les deux formes de commerces informels, que sont les suitcase traders (commerçants clandestins des pays de l'Est venant s'approvisionner en produits manufacturés) et la prostitution. Objects of desire représente une alternative au capitalisme, non dénuée d'ironie.

Expositions

Editions

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

Fermeture de fin d'année : Le Centre d'Art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018 - Le Centre d'Art fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures, les 24 et 31 décembre 2017.

 

NEWSLETTER N°30 NOVEMBRE 2017 : ICI

 

VERNISSAGE CE SOIR 18H30

 

Philippe PERRIN Nunchaku, 2014 @CRAC OCCITANIE Sète




Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie