Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Katrin Sigurdadottir

Né(e) en 1967
à à Reykjavik, en Islande
Vit et travaille à New York, USA

Katrin Sigurdadottir a vécu aux Etats-Unis pendant de longues années. Le désir de voyage comme beaucoup de ses compatriotes islandais fait partie intégrante de leur culture insulaire. La mémoire des paysages des parcs et jardins qu'elle a traversé depuis son enfance est un élément prédominant dans son oeuvre. Elle l'utilise comme source émotionnelle constituante de son être. À Kopavogur, l'oeuvre qui était présentée, L'herbe verte de la maison est constituée de sortes de boîtes/valises contenant des reconstitutions de différents parcs et jardins fréquentés par Katrin Sigurdadottir durant ses voyages. Les parois de ces valises étaient déployées dans l'espace révélant leur contenu. L'échelle de la reproduction des paysages variait en fonction de la place qu'ils avaient pris dans sa mémoire et l'installation prenait en compte précisément la lumière même du lieu.


À Sète Fyrirmind/ Model est constitué de petites routes réalisées à partir d'éléments de maquettes. Elles figurent un dessin linéaire, des lignes coupées et superposées au sol et aux murs de l'espace d'exposition. À l'origine, Katrin s'inspire d' un dessin en deux dimensions issu d'un diagramme dans le système nerveux du centre de la vision. Phénomène mental de la perception visuelle, sa mise en espace évoque le paysage que l'on traverse mentalement. Le spectateur y est invité. Katrin Sirgurdadottir met en relation les circuits intérieurs du corps, mémoire abstraite de nos émotions avec l'idée symbolique du paysage, témoignage visuel de nos perceptions affectives.

Haut de page