Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Hrafnkell Sigurdsson

Né(e) en 1963
à à Reykjavik, Islande
Vit et travaille à à Reykjavik, Islande

 

Une des plus grande préoccupation contemporaine parle de la souillure de la nature, en supposant que la nature soit bienveillante et que l'homme soit méchant, que la nature ait été vierge et que l'homme moderne l'ait séduit. Cette légende est née d'une perspective bourgeoise sur le sexe et se base sur la conviction que l'homme est en fait un enfant de la nature, que la culture moderne l'a rendu méchant. On oublie souvent de considérer que la nature pure n'est pas un phénomène naturel mais une oeuvre humaine. Or, la nature bienveillante n'existe pas dans un pays comme l'Islande.
Contrairement aux animaux, l'homme peut uniquement vivre dans un environnement moderne : dans une maison, dans un village, et de préférence aussi dans une voiture. Pour l'homme, la nature apparait le plus souvent dans le rétroviseur d'une voiture qui roule, ou à travers un appareil photographique. L'homme n'est pas un animal, encore moins une fleur, il est surtout un appareil photographique. Extraits des entretiens réalisés au CRAC avec Marion Lachaise en janvier 2000.


Hrafnkell Sigurdsson s'est occupé dans ces oeuvres de la tradition islandaise de la peinture de paysage. Il s'interroge depuis toujours sur sa relation d'individu avec la nature. Le paysage islandais l'incite à réflèchir sur cette question ; dans cette démarche il cherche une connaissance de la vie plus profonde, et de son existence. On peut dire, que cette exploration est une sorte d'odyssée intérieure et comme telle, romantique. Dans des reflets symétriques le paysage est coupé en deux, dévérouillé pour montrer au spectateur un monde en dessous de la surface. Dans ces dernières oeuvres ce ton se distingue d'autant plus, lorsqu'il prend des photos de la neige accumulée dans les rues au printemps. Après manipulation ces amats deviennent des montagnes en ville.
Dans ces oeuvres, la nature islandaise, fabriquée, se métamorphose d'une façon spectaculaire, tout en gardant des notions de temps et d'espace. La perspective sur la nature que nous montre Hrafnkell, est modernisée ; la technologie et la nature n'apparaissent pas comme des contrastes.

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

Marie COZETTE prend la direction du Centre Régional d'Art Contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à Sète

Mme Marie COZETTE

Communiqué de Presse en pdf

Le CRAC rend hommage à Noëlle TISSIER

 

NOUVELLE LETTRE D'INFORMATION :

Pour s'incrire ou se ré-inscrire : cliquez ICI

Toute l'actualité à venir résumée dans la Lettre d'information N°33 mars-avril 2018

 

 

 

 

Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie