Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Paul Sztulman


Vit et travaille à Nice

 

À Kopavogur, Jacques Julien avait présenté deux sculptures : Les herbivores, l'une de grande dimension regardant l'autre nettement plus petite. Ces regards croisés mettent en exergue la notion du double dans une relation où l'autorité est remise en question. L'oeuvre de Jacques Julien est fondée sur le rapport à la sculpture dont l'art et le sport sont les thèmes récurrents. Il en exploite sa matière considérant les aires de jeux comme de bons modèles, car elles allient la règle et le territoire, la beauté des signes de délimitation et la pluralité des conduites, la dépense et la précision.


Paul Sztulman, critique d'art est davantage identifié dans le champ théorique de l'art. Jacques Julien et Paul Sztulman collaborent pour la première fois pour l'exposition "En dehors des cartes", au centre d'art à Sète. Ils présentent deux oeuvres : La chambre aux petites catastrophes naturelles de petites dimensions et Décalcomanie jj.

La première, est la reconstitution d'une chambre qui pourrait être celle d'un enfant entièrement ouverte sur l'un des côtés et dont le mobilier est constitué de trois sculptures. Cette oeuvre offre trois possibilités de regard. Intérieur : dans la chambre le regard se porte sur trois sculptures.
Extérieur : une vision frontale permet une image unique, telle une image mentale de la peinture. Extérieur : un détail est cadré par la fenêtre offrant perspective et confrontation avec les autres oeuvres de l'exposition.
La chambre aux catastrophes naturelles de petites dimensions est un énoncé, un titre, une image concrétisée par la logique des matériaux. La chambre évoque le monde de l'enfance. Elle met en évidence le format de l'image globale. Le décor reste neutre évoquant un univers domestique : espace privé/espace public. L'idée, ici mise en scène, se situe entre le cube blanc de l'espace d'exposition et la chambre. On y trouve un effet double : l'idée de catastrophe, phénomène géant, mais de petite taille, force d'énergie et antinomie scindée dans une image. L'on y pressent cette vision romantique de la tempête sous un crâne, telle une icône emblématique de la difficulté d'exister

Décalcomanie jj a été réalisée à la suite d'un jeu entre les deux protagonistes. C'est un photomontage, inspiré par Les herbivores présentés à Kopavogur. La question du double est reprise, matérialisée par la double photographie de Jacques Julien. On y retrouve l'ambiguïté du rapport d'échelle, celui du monde de l'enfance et un rapport violent à la perspective par une mise en scène dans un univers urbain constitué de grands ensembles architecturaux.

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie