Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Jean-Luc Verna

Jean-Luc Verna

 

 

 

"Je ne vous conseille pas, si vous voulez accéder à Dieu, disait en substance Savonarole, de contempler trop longtemps la beauté des corps". Le trait moqueur du dominicain visait alors les tenants d'un néoplatonisme qui a imprégné l'humanisme florentin de la fin du quattrocento et dont les intellectuels de l'académie de Careggi s'étaient fait les champions auprès des Médicis. En raillant ainsi l'éros platonicien dont Marsile Ficin et ses amis faisaient le moteur d'une ascension spirituelle vers la pureté de l'amour divin, le prédicateur ultra-catholique tournait en dérision l'angélisme suspect, le peu de sens des réalités humaines de ceux qui aspiraient à faire de l'idéalisme païen des Grecs le chemin rationnel d'une connaissance chrétienne de la pureté en Dieu.

(.../...) Mais la caractéristique propre de ce que j'appellerais "la beauté Verna" réside dans une ambivalence essentiellement culturelle. Si l'artiste est bien l'héritier d'une tradition de la représentation du corps inscrite dans les arcanes de la haute culture et peut-être même encore plus précisément l'héritier lointain d'un maniérisme où, dans la postérité de Michel-Ange, s'élabore la grande célébration du corps musculaire, il est aussi délibérément celui qui récupère une imagerie populaire puisée aux sources de la subculture punk. Et l'ombre portée de cette imagerie sur l'art de Jean-Luc Verna donne à certaines figures un style quelque peu "gothique" où les visions démoniaques de ce néoromantisme noir côtoient des images de la scène sadomasochiste. Il est en ce sens particulièrement significatif qu'il conçoive une partie de son activité de dessin, pratiquée directement sur le mur comme un tatouage mural.

Ce tatouage qui marque d'une façon permanente l'épiderme du mur, est souvent rehaussé de couleurs et ces couleurs, obtenues à partir de crayons, de maquillage et de fards, ont une préciosité veloutée qui restitue. à même la dureté minérale du mur quelque chose du velouté sensuel de la peau.

Extrait de La beauté Verna. Jean-Marc Réol. avril 1998. in Jean-Luc Verna, ed.Villa Arson. Nice.

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie