Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition collective LA TEMPÊTE © CRAC OCCITANIE, Sète - Sigurdur Arni Sigurdsson - 25.11.2017 au 11.03.2018

Sigurdur Arni Sigurdsson

Né(e) en 1963
à Akureyri, Islande
Vit et travaille à Reykjavik et à Paris

 

Sigurdur Arni Sigurdsson est né en 1963 à Akureyri, en Islande. Il vit et travaille à Reykjavik, Islande et à Paris. Il est représenté dans le nombreuses collections : plusieurs Musées Islandais dont le Musée National d’Islande et le Musée de la Ville de Reykjavik, et institutions françaises tels que le FNAC, différents FRACS, Ville de Paris. Il a représenté l’Islande à la Biennale de Venise en 1999.

 

CORRECTIONS

Le passé est rempli d'erreurs. Le passé est faux.

Dans une petite ville étrangère, inconnue, au début du siècle. Un jeune homme, costume trois-pièces, chapeau sur la tête et une canne qu'il laisse pendre de sa main, descend du tramway. Il se promène sur le trottoir ensoleillé, envahi par la foule - des gens occupés à faire quelque chose que tout le monde a maintenant oublié - et il aperçoit un chapeau qu'il reconnaît ; un grand chapeau de femme qui fait battre son coeur. C'est Elle. Le pas de l'homme devient hésitant, pourtant il se précipite et la suit. Elle disparaît lorsqu'elle passe au coin d'une rue et il se trouve en face d'un vieux couple qui lui dit bonjour. Il est obligé de partager leur conversation et se montre d'une patience exemplaire pendant que la canne oscille entre ses mains. Pendant que Madame bavarde, il regarde son ombre. La canne est son balancier, le coeur son horloge, le soleil brille dans le midi de sa vie et son ombre se dédouble lorsque Madame prend son bras et l'invite à déjeuner. Il accepte. Ensemble ils entrent dans un lieu ombragé où la fille du couple attend à table, se lève et les salue ensuite. Pendant qu'ils mangent des saucisses d'un plat local, il lorgne la fenêtre cherchant un chapeau. Quand ils ont fini de manger, ils se disent des au-revoir pendant un moment sur le trottoir et il voit que son ombre s'est rallongée, qu'elle s'étire sur la rue où une roue de calèche lui traverse le cou. Par courtoisie, il accepte d'accompagner la fille sur une partie de son trajet. Sur une esplanade, il aperçoit de nouveau le chapeau. Ils marchent vers Elle dont l'ombre caresse un bref instant les chaussures brillantes de l'homme. Les battements de son coeur descendent une ruelle et l'homme disparaît de notre vue avec la fille. Ils passeront soixante ans ensemble.

 

Leur mariage fut malheureux. Leur fille devint médecin mais elle aurait aimé avoir appris le chant. Le passé est rempli d'erreurs. Le passé est faux. Le présent est le résultat des mauvaises causes. Le futur est le mauvais résultat des mauvaises causes. Ces erreurs, Sigurdur Arni Sigurdsson a entrepris de les corriger. Dans ses "corrections" il se sert surtout de photos trouvées, de cartes postales oubliées ou perdues, retrouvées dans des boîtes et des malles, dans des magasins d'occasions, aux puces, partout en Europe. Dans cette foule de cartes, il a rendez-vous (comme Duchamp l'a dit) avec celles qui demandent le plus pertinemment d'être corrigées. Celles qui ont quelque chose de distinctement "faux". Peut-être l'image elle-même, la prise, la lumière ou le sujet lui-même. Peut-être le lieu de la prise était-il "faux". Peut-être la carte a été envoyée d'un 'faux" lieu par une ''fausse'' personne, dans un "faux'' moment, à une "fausse" adresse. Peut-être son "vrai" destinataire se révèle pour la première fois ici.

 

Sigurdur Arni Sigurdsson prend ces images d'un passé qui est faux, pour les mettre sur le carton blanc de noire présent, pour les mettre dans notre espace pour rallonger les ombres du passé jusqu'à ce qu'elles touchent le présent, pour souligner les erreurs en laissant la "correction" jaillir rie l'image pour s'étaler sur le papier vide.

Ces "corrections" ne sont pas toujours logiques, la plupart du temps elles sont carrément fausses. Or, il s.'agit de corriger ces "faux" résultats des "fausses" causes. Nous essayons de "toujours apprendre de nos erreurs". Peut-être allons-nous réussir à ne pas "commettre les mêmes erreurs", mais nous en ferons d'autres.

Hallgrimur Helgason , 1993 - Traduit de l'islandais par Sigurdur Ingolfsson, 1999.



Exposition collective : La TempêteSigurdur Arni Sigurdsson25.11.2017 > 11.03.2018


Expo La Tempête © CRAC Sète - Sigurdur Arni Sigurdsson
Exposition collective La Tempête © CRAC OCCITANIE Sète - Sigurdur Arni Sigurdsson, Diana, 2017 - Graphite sur aluminium. 134 x 90 cm - Courtesy Galerie Aline Vidal, Paris

 

Exposition : L'EntréeSigurdur Arni Sigurdsson - 10.10 > 07.12.2008

Exposition collective dans l'espace d'entrée du Centre Régional d'Art Contemporain à Sète.

 

 L'entrée - Sigurdur Arni SIGURDSSON
L'entrée - Sigurdur Arni SIGURDSSON

 

Exposition : En dehors des cartes / ut ur cortinu Arni Sigurdur Sigurdsson20.01 > 02.04.2000


Arni Sigurdur Sigurdsson - Ut ur Cortinu - © CRAC LR
Arni Sigurdur Sigurdsson - Ut ur Cortinu - « Les trois niveaux », 1999-2000 © CRAC LR à Sète 2000

 

 


Exposition : Ainsi de suite 3 #1 - Arni Sigurdur Sigurdsson19.02 > 27.06.1999


Ainsi de suite 3 #1 - Arni Sigurdur Sigurdsson
Exposition : Ainsi de suite 3 #1 - Arni Sigurdur Sigurdsson - sans titre


Exposition thématique : Du construit, du paysage -  Arni Sigurdur Sigurdsson - 12.07 > 12.10.1997


Du construit, du paysage - Sigurdur Arni SIGURDSSON
Du construit, du paysage - Sigurdur Arni SIGURDSSON, « Yggdrasill », « Arbre du Kenya » et « Arbre de l’île Catalina », 1997

 


 



Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie