Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Lucas Mancione

Né(e) en 1971
à Sète
Vit et travaille à Paris


Plan 6/4 - Voyez-vous ce que je vois ?


Aléatoire oblige, divers élément et son, 2000-2004


Comme on prélève, on cueille, on arrange, on coupe, on sample, on colle, on monte, Aléatoire oblige, procède du hasard combiné au désir irrépressible de finalement faire. Lucas Mancione compile de nombreux dessins, images et éléments graphiques, tracés ici sur des boîtiers vides de MiniDisc, et réorganise au mur de façon aléatoire un collage contaminé par son propre désir. Il y a forcément, dans les choix de Lucas Mancione, un tri originel, un penchant pour les traits affirmés et les couleurs franches, par exemple, mais aussi pour les personnages symboliques ou emblématiques sortis d’imaginaires urbains.
Il procède aussi de la même façon - il parle de “banque de données” - pour produire sa musique, ses harmonies dissonnantes. Dessins, images et musiques sont, intimement liés. Les musiques enregistrées et indexées dans la banque s’enrichissent sans cesse de nouveaux sons, de nouvelles mélodies. Ces nouveaux éléments capturés sont phagocytés par le programme et transforment presque imperceptiblement l’ensemble de la banque de données. L’œuvre de Lucas Mancione, qu’elle soit graphique ou sonore procède d’une certaine façon autant du concept de rhisomes cher à Deleuze que d’une application plastique de la théorie des catastrophes de René Thom. Un ensemble sans cesse mutationnel...
Il propose ici un triptyque d’écrans illuminés, où prolifèrent boîtiers de MiniDisc, et dessins noirs réalisés à l’aide de bande magnétique Revox.

Une musique resculptée chaque jour de 16h à 19h durant l’exposition, enveloppe l’installation.

Haut de page