Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Exposition collective LA TEMPÊTE © CRAC OCCITANIE, Sète - Jacques JULIEN - 25.11.2017 au 11.03.2018

Jacques Julien

Né(e) en 1967
Vit et travaille à Paris

Exposition collective : La Tempête - Jacques JULIEN25.11.2017 > 11.03.2018


Expo La Tempête © CRAC OCCITANIE Sète - Jacques Julien
Exposition collective La Tempête © CRAC OCCITANIE Sète - Jacques Julien, Production CRAC OCCITANIE


Exposition monographique : Tailles douces - Jacques JULIEN -  28.02 > 09.06.2014

 

Jacques Julien - Tailles douces

Cette première grande monographie de Jacques Julien en France propose un projet spécifique composé d’oeuvres récentes et d’oeuvres inédites produites en relation avec la configuration particulière des espaces du Centre Régional d'Art Contemporain Languedoc-Roussillon. L'exposition Tailles douces dessine un parcours dans lequelles jeux d'équilibre, les rapports d'échelle, le foisonnement des couleurs et des matières interrogent les composantes de la sculpture. Chaque salle ouvre sur un nouveau paysage. L'alternance des séries, des différentes « tailles » de sculptures et leur mise en espace, depuis le sol jusqu’au plafond, en passant par le mur, orientent l'exposition vers la pratique de l'atelier. Le titre de l'exposition Tailles douces, qui au singulier évoque la taille douce, technique ancienne de gravure ou la taille, geste primordial du sculpteur, s'accorde au pluriel pour mieux évoquer l'économie d'une pratique qui compose avec le réel en détournant pêle-mêle objets, matériaux, langage pictural et imagerie populaire. L'inversion des lois de la pesanteur, le faux-semblant des matériaux, la facétie du langage et l'anthropomorphisme déplacent l’oeuvre vers une nouvelle réalité poétique aux prises avec l'absurde.

 

 

Exposition collective : L'Entrée - Jacques JULIEN10.10 > 07.12.2008

 

L'Entrée - JULIEN Jacques - CRAC à Sète
Exposition collective L'Entrée - JULIEN Jacques - Construire une échelle, 3 images de 25x34cm, photographies noir et blanc - © CRAC LR à Sète


Jacques JULIEN, Construire une échelle 3 images de 25x34cm, photographies noir & blanc.

 

 

Exposition " Des pensées et des soucis "  - Jacques Julien - 02.03 > 28.05.2007

 

L’exercice auquel je m’applique.

Une imagerie sportive implique-t-elle que l’art qui la sous-tend parle de sport ? À l’évidence, la réponse est négative si l’on considère l’œuvre de Jacques Julien. Ici, le sport est plutôt tenu à distance – ni illustration, ni métaphore, ni support d’une spéculation formelle. Mais signe d’une sorte de mélodie en creux, d’étrangeté qui résiste à sa fonction et révèle que l’art reste sans cesse à définir. En exergue à la postface qu’il écrivit à Bartleby d’Herman Melville, Gilles Deleuze reprend la phrase de Proust (Contre Sainte-Beuve) : " Les beaux livres sont écrits dans une sorte de langue étrangère ". Cette langue étrangère, chez Jacques Julien ; c’est l’univers formel du sport. C’est en effet dans le sport que l’artiste est allé chercher ce modèle inédit, si étranger aux référents habituels de l’art, en outre si éloigné de ses propres pratiques.

 

Des pensées et des soucis - Jacques JULIEN

 

Car il n’est pas question, chez Jacques Julien, d’aller puiser dans une quelconque passion privée de quoi alimenter sa pratique d’artiste. Bien au contraire, c’est à la qualité d’étrangeté du sport qu’il fait appel, à l’incongruité qu’induit la mise en présence de deux univers aussi dissemblables. A l’origine de l’engagement de l’artiste, il y a la peinture, ce non-dit autour duquel, depuis la fin des avants-gardes, rôdent les investigations et sur lequel viennent buter nombre de travaux. Plutôt que la question du quoi peindre, c'est la forme même de la peinture qui, à cette époque, retient julien, ses dimen-sions, la surface qu'elle retrouve comme l'objet qu'elle peut constituer. Stella puis les minimalistes, Kelly, mais aussi, quoi d'étonnant, Morellet et sa manière oblique d'aborder la géométrie, de la doté de cette même étrangeté sur laquelle repose la facétie. Un ton. Entre burlesque et autodérision (…)

Extrait du texte de Jean-Marc Huitorel
Art press, n°255, mars 2000

 

 

 

Exposition : En dehors des cartes - Ut ur Kotinu - Jacques Julien - 20.01 > 02.04.2000

 

Jaques Julien et Paul Sztulman

 

À Kopavogur, Jacques Julien avait présenté deux sculptures : Les herbivores, l'une de grande dimension regardant l'autre nettement plus petite. Ces regards croisés mettent en exergue la notion du double dans une relation où l'autorité est remise en question. L'oeuvre de Jacques Julien est fondée sur le rapport à la sculpture dont l'art et le sport sont les thèmes récurrents. Il en exploite sa matière considérant les aires de jeux comme de bons modèles, car elles allient la règle et le territoire, la beauté des signes de délimitation et la pluralité des conduites, la dépense et la précision.

 

 


Paul Sztulman, critique d'art est davantage identifié dans le champ théorique de l'art. Jacques Julien et Paul Sztulman collaborent pour la première fois pour l'exposition "En dehors des cartes", au centre d'art à Sète. Ils présentent deux oeuvres : La chambre aux petites catastrophes naturelles de petites dimensions et Décalcomanie jj.

La première, est la reconstitution d'une chambre qui pourrait être celle d'un enfant entièrement ouverte sur l'un des côtés et dont le mobilier est constitué de trois sculptures. Cette oeuvre offre trois possibilités de regard. Intérieur : dans la chambre le regard se porte sur trois sculptures. 
Extérieur : une vision frontale permet une image unique, telle une image mentale de la peinture. Extérieur : un détail est cadré par la fenêtre offrant perspective et confrontation avec les autres oeuvres de l'exposition.
La chambre aux catastrophes naturelles de petites dimensions est un énoncé, un titre, une image concrétisée par la logique des matériaux. La chambre évoque le monde de l'enfance. Elle met en évidence le format de l'image globale. Le décor reste neutre évoquant un univers domestique : espace privé/espace public. L'idée, ici mise en scène, se situe entre le cube blanc de l'espace d'exposition et la chambre. On y trouve un effet double : l'idée de catastrophe, phénomène géant, mais de petite taille, force d'énergie et antinomie scindée dans une image. L'on y pressent cette vision romantique de la tempête sous un crâne, telle une icône emblématique de la difficulté d'exister

Décalcomanie jj a été réalisée à la suite d'un jeu entre les deux protagonistes. C'est un photomontage, inspiré par Les herbivores présentés à Kopavogur. La question du double est reprise, matérialisée par la double photographie de Jacques Julien. On y retrouve l'ambiguïté du rapport d'échelle, celui du monde de l'enfance et un rapport violent à la perspective par une mise en scène dans un univers urbain constitué de grands ensembles architecturaux.

 

 

Exposition thématique : Du construit, du paysage -  Jacques Julien12.07 > 12.10.1997

 

Jacques JULIEN - Du construit , du Paysage © CRAC LR à Sète
Exposition thématique : Du construit, du paysage - Premier plan : Jacques JULIEN : « Herbivores », 1997, buts de hand-ball, métal peint, résine Arrière plan : Philippe RAMETTE, « Balcon », 1996 - Courtesy Galerie Méteo © CRAC LR à Sète

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie