Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Dorota Buczkowska - Arcadia, 2008 - projection photographie

Dorota Buczkowska

Né(e) en 1971
à Warsaw, Pologne
Vit et travaille à Warsaw, Pologne

Dans le cadre de l’exposition Etat de transition, Dorota Buczkowska présente deux projets vidéo Arcadia (2008) et Pieta (2008), et une sculpture Cerveau (2008). Dans leur prolongement, sont également exposées des gravures plus anciennes issues de la série Circulation (2004), mises en relation avec des dessins muraux réalisés in situ. Les images créées par Dorota Buczkowska ne sont jamais telles quelles apparaissent : un mouvement sourd, une instabilité règne, le basculement intervient. Le travail de Dorota Buczkowska, centré autour du corps, a progressivement évolué de l’extériorité des réseaux de Circulation à l’intimité de l’être.

Arcadia est la projection en noir et blanc d’un paysage lacustre pixélisé. Le titre renvoie à l’Arcadie, cette société imaginaire vouée au culte du bonheur et de l'innocence évoquée par les poètes antiques. A contrario de la lecture littérale du thème par les peintres modernes (la joie de vivre de Matisse), le mythe se fissure sous le pointillisme des pixels. A chacun de démêler le vrai du faux, de découvrir ce que cache le paysage idéal. Les œuvres de Dorota Buczkowska sont d'une apparente douceur, elles expriment un calme tout relatif. Dans Pieta, sensualité et violence coexistent. L’œuvre se compose de deux vidéos qui entrent en collision. D’un côté, le sein d’une femme nue, cadrée au niveau de sa poitrine, laisse échapper du lait ; de l’autre, un chien en cage aboie. Une même ambivalence est perceptible dans les projets de l’artiste avec des substances explosives. Dans l’exposition Interror à la galerie Czarna à Varsovie, le sol recouvert d’un mélange de paraffine et de matériaux explosifs, se détériorait au fur et à mesure du déplacement des visiteurs, le dallage en simili marbre se transformant en terrain miné.
La sculpture Cerveau inverse la définition traditionnelle de la sculpture. Les formes créées par l’assemblage de sacs poubelles gonflés à l’hélium suggèrent l’idée d’une métamorphose organique, dont les œufs dessinés à même les murs, dans la salle suivante, se font l’écho. Ce lien entre les formes construites et celles de la nature est au cœur de la série Circulation. Le corps devient une tuyauterie mise à nu. Sous la forme méthodique du schéma, empruntée au langage anatomique et technique, l’artiste établit des correspondances entre l’organisation interne du corps humain, le circuit des tuyaux dans l’architecture et les ramifications de l’arbre. Organes et réseau sanguin sont remplacés par un ensemble d’aménagements sanitaires, baignoires, robinets, WC, qui soulignent les différentes fonctions du corps. Des émotions liées aux fluides corporels ne subsistent plus qu’une mécanique. La mise à distance opérée par la représentation schématique est contrebalancée par la pratique du dessin, liée au corps. Le geste gracile de l’artiste se déploie à l’échelle des murs dans des dessins dont le fil conducteur est la nidification d’un poisson au sein d’un réseau complexe de tuyaux, abris, parcouru d’annotations techniques, qui donnent l’illusion de maîtriser l’expérience scientifique dévoilée.
« Il y a beaucoup de fragilité dans ces images, une grande vulnérabilité qui fait sans cesse surface, plus ou moins discrètement, avec plus ou moins de violence ou d’incarnation. S’il fallait désigner un dénominateur commun à ces images, ce serait cette fluidité qui les habite : signe de la vie, essence du mouvement, elle est aussi celle qui peut s’évanouir : facteur de la vie comme facteur d’absence, elle peut mener à la disparition des choses. Ces images semblent nous rappeler qu’il y a dans les êtres même, un mouvement qui pourrait bien disparaître.” Corinne Charpentier, Directrice de Fri-Art à Fribourg

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

Fermeture de fin d'année : Le Centre d'Art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018 - Le Centre d'Art fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures, les 24 et 31 décembre 2017.

 

NEWSLETTER N°30 NOVEMBRE 2017 : ICI

 

VERNISSAGE CE SOIR 18H30

 

Philippe PERRIN Nunchaku, 2014 @CRAC OCCITANIE Sète




Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie