Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

Miquel Mont , La cimaise et le collage '' La négation ...'', installation - au sol : Miguel Angel Molina - Peinture en forme de flaque de peinture, 2008

Miquel Mont

Né(e) en 1963
à Barcelone, Espagne
Vit et travaille à Paris

 

Miquel Mont est commissaire associé de cette exposition.

S/T (horizontal), 2007 - S/T (vertical), 2007 - Autoretrat II, 2007 - Torse I, 2007 - De la mà a la boca, 2007 - Cap II, 2007 - S/T (Doble horizontal), 2007 - Autoretrat IV (negre), 2008 - Eugenica, 2008 - Autoretrat (blau), 2008 - Autoretrat (taronja), 2008 -Autoretrat (daurat), 2008 - Lapsus II, 2008 - Lapsus III, 2008 - Lapsus IV, 2008 -Lapsus V, 2008 - Lapsus VI, 2008 - Lapsus VII, 2008 - Collage mural V, 2008-2009 -Collage mural VI, 2008-2009

 

Lapsus,

Lapsus est une série de pièces dans lesquelles une forme géométrique déterminée (cercle, rectangle, trapèze, ovale…), entre en relation avec une superficie peinte sur le mur. La forme, appuyée simplement sur le sol établit une correspondance spatiale avec la peinture et invite à comparer ses proportions. 
Les différentes formes, réalisées avec des matériaux eux aussi différents, opaques ou translucides (méthacrylate, polycarbonate, contreplaqué…) interpellent le mur qui les reçoit, ainsi que les caractéristiques du plan coloré qui les animent.

Horizontal,vertical, double horizontal,

Horizontal, Vertical et Doble Horizontal sont trois tableaux de grand format dans lesquels on a divisé la superficie en parts égales, laissant une partie vide, sans support, une autre avec le support bien visible qui n’a pas été peint, et la dernière enfin avec une bande de peinture blanche d’un brillant industriel. La peinture se situe sur un plan distinct de celui du mur, en même temps qu’elle y est comprise et encadrée à l’intérieur de la structure du châssis.

Autorretratos, autoportraits,

La série Autorretratos se compose de tubes de métacrylate transparent dans lesquels on a versé plusieurs couches de peinture épaisse, monochrome, sur toute la longueur. Les longueurs en question correspondent à des mesures différentes de mon corps. La peinture est traitée comme une pure matière physique, sans volonté de figurer, de représenter rien d’autre que ce qui a été versé. La seule couche visible de face est la première, distanciée par le reflet au travers du filtre du méthacrylique, et elle cache les couches postérieures qui ne sont perceptibles qu’en regardant latéralement ou à l’intérieur du tube. Les Autorretratos n’ont aucun point focal fixe, invitant
le spectateur à les appréhender à travers leur déplacement dans l’espace. Leur espace pictural est courbe et euclidien.

Collages Muraux

Les Collages murales, Collages muraux, sont une adaptation en un lieu déterminé et dans un contexte particulier, de la même logique de travail qui compose les Collages ideológicos, les Collages idéologiques. Une image, un texte et une composition graphique avec des plans de couleur sont disposés dans l’espace. La relation entre les trois éléments est déterminée par leur proximité temporelle et par le moment particulier (exposition, durée…) de leur réalisation. Il n’y a pas une recherche spécifique d’un sens pour l’élaboration d’un « discours » prédéterminé et construit si ce n’est celui que génère la proximité des trois éléments lorsque l’on a réalisé le collage. En partant du principe que toute relation image / texte génère une multitude de sens, même les plus abstrus, l’intention consiste à fournir dans cette relation sémantique la plus grand ouverture possible de façon à ce que le spectateur soit libre de se l’approprier et suscite une lecture ouverte. L’origine des textes est volontairement cachée pour qu’ils ne fonctionnent pas avec l’autorité d’une citation. Les couleurs sont utilisée en à plats. La discontinuité propre au collage permet d’augmenter la faculté que possèdent les mots et les textes de rendre évident l’absence des objets, des faits et par extension, des images. Cette utilisation du collage grâce de la rapidité qui en résulte, la transparence des gestes qui la composent et leur immédiateté s’inscrit dans une pratique du dessin dans son acception la plus ample.”

Haut de page

CRAC

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE - France

crac @ laregion.fr
Tel : 33 (0) 4 67 74 94 37
fax : 33 (0) 4 67 74 23 23

Horaires d’ouverture :

Ouvert  tous les jours sauf le mardi, de 12h30 à 19 h - Samedi, dimanche de 14 h à 19 h.

 

 

 

 

Le centre d'art sera fermé pendant l'accrochage de la prochaine exposition collective Tempête du Lundi 25 septembre au Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30, jour du vernissage.

 

Invitation au CRAC de Carole Delga - mardi 18/7/2017 19h


Membre de d.c.a. association française du Développement des Centres d'Art

 

MEMBRE DU Réseau d'ARt contemporain     en Région occitanie