Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

Artistes

au mur : Angella de la Cruz, Dislocated painting III, (orange), 2001, huile sur toile, Clutter, 2003, Super Clutter V, 2005, Nothing VII, 2004, installations - au fond : Emmanuelle Villard, Paint it black, 2007, installation

Ángela de la Cruz

Né(e) en 1965
à La Coruna, Espagne

Clutter (Pink), 2003

Super clutter V (pink, white), 2005

Nothing VII, 2004

Dislocated Painting III (Orange), 2001

« La première fois que j’ai fait une toile, en 1996, je l’ai accrochée dans un coin et elle est devenue un objet animé, tout en conservant les caractéristiques de la peinture. La peinture avait pour nom Ashamed. Ainsi malgré que les peintures aient cette qualité qui les fait ressembler à des objets, elles sont toujours des peintures. C’est important que les peintures conservent les paramètres de la tradition, sinon elles n’ont pas de sens. J’essaie d’explorer le langage de la peinture »Ángela de la Cruz

Ángela de la CRUZ est représentée par Lisson Gallery à Londres, Royaume-Uni.

Haut de page