Envoyer à un ami |  Imprimer | Contraste | A+ | A- | A=

A little Night Music (and reversals)

ENGLISH VERSION BELOW

EXPOSITION DU 10 OCTOBRE 2020 AU 3 JANVIER 2021
ouverture* LE 9 OCTOBRE 2020 entre 18H30 et 21h30

Commissaire de l'exposition : Marie de Brugerolle

Artiste, designer, scénographe, écrivain, poète, acteur, l’oeuvre de Than Hussein Clark investit la théâtralité dans divers contextes. Diplômé de l’Université d’Édimbourg, du Goldsmiths College à Londres et de l’École des beaux-arts de Hambourg, Than Hussein Clark a une vingtaine de pièces de théâtre et autant d’expositions à son actif. Il s’attache à explorer ce qui échappe à la culture dominante, que ce soit à travers l’architecture, les arts décoratifs ou le théâtre. Il décloisonne les genres, les canons et les savoirfaire tout en faisant appel à des techniques variées : tissage de tapis, objets sculptés en bois, résine, métal. Le paravent devient un paysage, la vitrine un tableau et le manteau une sculpture. Exacerbant les styles jusqu’à les rendre « décadents», il nous rappelle ainsi que le glamour est une déformation de la grammaire des formes. Actif autant dans le champ du théâtre que des lieux d’exposition, Than Hussein Clark fait glisser les frontières et transforme les usages
des objets et des lieux.


Chaque nouveau projet est pour lui l’occasion de développer des recherches sur des figures artistiques restées en marge de la grande Histoire. Pour l’exposition au CRAC, il s’inspire de Tanger et de la scène artistique cosmopolite qui a irrigué cette ville tout au long du XXe siècle (William S.Burroughs, Jean Genet, Paul Bowles, Yves Saint Laurent, ou encore la richissime héritière Barbara Hutton…).


L’artiste produit une série de sculptures,d’oeuvres sonores ainsi qu’un film tourné à Tanger en 2020, oeuvre générique conçue sur le principe d’un voyage collectif, et dans lequel il invite amis et complices, comme le poète américain James Loop.

Dans l’exposition, différents éléments décoratifs évoquent les notions de scène, de seuil, et de frontière. Parfums, fenêtres, horloges, mobiliers et intérieurs recomposés renvoient sans cesse à Tanger. Ville d’arrivée et de départ, Tanger fait face à la Méditerranée au même titre que Sète et permet un renversement du regard sur l’Europe, vue depuis l’Afrique.

The Tragedy of The Confidantes (Seeing, Hearing, Speaking) / La Tragédie des Confidentes (Voir, Entendre, Parler), 2020. Tirage argentique sur papier, cadre peint.
830 X 1230 cm. Courtesy de l’artiste et de la galerie Crèvecoeur, Paris.

Film Advertisement Cancelation (With Memories) / Annulation de publicité pour film (Avec des souvenirs), 2020. Poster du film مع الذكريات, peinture sur verre 63.2 x 91.5 x 4.5cm. Courtesy de l’artiste et de la galerie Crèvecoeur, Paris.

Détail de la série Coca-Cola Room Divider (Paravent Coca-cola), 8 tapis de lin, cotton, laine sur montants en. Dimensions totale de l’œuvre : 30 x 457 x 330 cm. Courtesy de l’artiste et de la galerie Crèvecoeur, Paris.

Détail de la série After (D’après). Toile de chintz Rose Cummings sur châssis en aluminium. Courtesy de l’artiste et de la galerie Crèvecoeur, Paris.

La commissaire

Marie de Brugerolle est commissaire d’expositions et historienne de l’art. Elle a collaboré avec de nombreuses institutions (Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, Museum of Modern Art de New York, Centre National d’Art Contemporain – Le Magasin à Grenoble). Elle
a contribué à une meilleure connaissance de la scène californienne et de ses liens avec l’Europe (premières rétrospectives d’Allen Ruppersberg, John Baldessari, Larry Bell). En 2007, elle conçoit Faire des choses avec des mots / Making Words with Things au CRAC à Sète. Elle collabore régulièrement avec d’autres commissaires et artistes. Ne pas jouer avec des choses mortes avec Éric Mangion (2008, Villa Arson, Centre d’art, Nice),

I Was a Male Yvonne de Carlo, une exposition sur la satire et l’humour en art avec Dora Garcia (2011, MUSAC de León, Espagne), ALL THAT FALLS avec le psychanalyste Gérard Wajcman (2014, Palais de Tokyo, Paris).
Récemment, l’exposition RIDEAUX / blinds (2015, IAC Villeurbanne) questionnait le rideau en tant que paradigme de nos manières de voir à l’ère de l’écran. En 2019, elle réalise le C’BARET, What Not /Speak Easy, événement réunissant 22 artistes, parmi lesquels Asher Hartman, Than Hussein Clark, Andrea Fraser, Nour Mobarak, Brandon Lattu à l’invitation d’Hamza Walker, au LAXART, Los Angeles.

→ Télécharger le Save The Date ici

En parallèle, le CRAC Occitanie présente

exhibition from 10 october 2020 to 3 january 2020
opening on 9 october between 6:30 PM and 9:30 pm

As an artist, designer, scenographer, writer, poet and actor, Than Hussein Clark creates work that brings theatricality into various contexts. A graduate of the University of Edinburgh, Goldsmiths College in London and the University of Fine Arts of Hamburg, Than Hussein Clark has to his credit around twenty theatrical plays and just as many exhibitions. He endeavours to explore that which eludes the dominant culture, whether through architecture, the decorative arts, or theatre. He decompartmentalises genres, canons and know-how while enlisting a variety of techniques: rug weaving, wood sculpting, resin, metal. A screen becomes a landscape, a window a painting, a coat a sculpture. By intensifying styles to the point of rendering them “decadent”, he reminds us that glamour is a deformation of the grammar of forms. Equally active both in the theatrical field and on exhibition sites, Than Hussein Clark shifts boundaries and transforms the uses of objects and places.

For him, every new project is a chance to develop research on art figures who have remained on the margins of grand history. For the exhibition at the CRAC, he takes inspiration from Tangier and from the cosmopolitan art scene that injected life into that city throughout the 20th century (William S. Burroughs, Jean Genet, Paul Bowles, Yves Saint Laurent, or the fabulously wealthy heiress Barbara Hutton…).

The artist has produced a series of sculptures and sound works, as well as a film shot in Tangier in 2020, a generic work conceived according to the principle of a collective journey, on which he invited friends and partners, such as the American poet James Loop.

In the exhibition, various decorative elements evoke notions of the stage, the threshold and the boundary. Scents, windows, clocks, furniture and reconstructed interiors constantly recall Tangier. A city of arrival and departure, Tangier faces the Mediterranean just like Sète, allowing a reversal
of perspective on Europe, seen from Africa.

The curator

Marie de Brugerolle is a curator and art historian. She has collaborated with many institutions (Musée national d’art moderne – Centre Pompidou, MoMA in New York, Centre National d’Art Contemporain – Le Magasin in Grenoble). She has contributed to a better understanding
of the California scene and its links with Europe (first retrospectives of Allen Ruppersberg, John Baldessari, Larry Bell). In 2007 she conceived Faire des choses avec des mots / Making Words with Things at the CRAC in Sète. She regularly collaborates with other curators and artists: Ne pas jouer avec des choses mortes with Éric Mangion (2008, Villa Arson, Nice), I Was a Male Yvonne de Carlo, an exhibition on satire and humour in art with Dora Garcia (2011, MUSAC in León, Spain), ALL THAT FALLS with psychoanalyst Gérard Wajcman (2014, Palais de Tokyo, Paris). Recently, the exhibition RIDEAUX / blinds (2015, IAC Villeurbanne) explored the curtain as a paradigm of our ways of seeing in the era of the screen. In 2019, she created C’BARET, What Not / Speak Easy, events bringing together 22 artists, including Asher Hartman, Than Hussein Clark, Andrea Fraser, Nour Mobarak, Brandon Lattu, at the invitation of Hamza Walker (LAXART, Los Angeles).

→ Download the Save The Date here

AT the same time, the CRAC Occitanie presents

* Vernissage : conditions d'accueil susceptibles d'évoluer en raison de la situation sanitaire. Restez informés en consultant les réseaux sociaux et/ou inscrivez-vous à la newsletter

CRAC

Inscription à la newsletter
Subscribe newsletter here


Suivre le CRAC Occitanie sur les réseaux sociaux :

CENTRE RÉGIONAL D'ART CONTEMPORAIN OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée

26, Quai Aspirant Herber
34200 SÈTE
- France
crac @ laregion.fr

Tel : +33 04 67 74 94 37

Ouvert tous les jours de 12h30 à 19h
Le week-end : de 14h à 19h
Fermé le mardi
Entrée gratuite

Open weekdays from 12:30pm (except Tuesday)
and on the weekend from 2pm to 7pm

Membre de d.c.a, association française du Développement des Centres d'Art



Membre du réseau d'art contemporain en Région Occitanie



Membre du réseau Plein Sud - Réseau arts visuels du Sud


Partenariats presse